Accueil du site > Actualité > 2008 : Année Internationale des Récifs Coraliens

2008 : Année Internationale des Récifs Coraliens

Cette résolution a été adoptée à l’initiative de l’ICRI (Initiative Internationale sur les récifs Coralliens).

C’est à Cozumel (Mexique) que s’est tenue en octobre 2006, l’Assemblée Générale de l’ICRI durant laquelle à été prise la résolution désignant 2008 comme International Year Of the Reef (IYOR).

Cette résolution fait suite au succès de l’année internationale des récifs coralliens en 1997 qui avait permis d’accroitre la sensibilisation du public à l’importance des récifs coralliens et des écosystèmes associés.

Lors de cette assemblée, les experts en matière de récifs coralliens ont demandé à ce que les efforts pour combattre le changement climatique afin de préserver la biodiversité des écosystèmes océaniques soient intensifiés. De récentes recherches scientifiques ont établi un lien entre le réchauffement planétaire et les préjudices causée aux récifs ainsi que leur disparition dans le monde entier. Ces données viennent s’ajouter au constat accablant de 1997 qui avait mis en lumière les impacts irrémédiables sur les récifs de la pollution, de la sur-pêche et du développement côtier.

Par ailleurs, selon un autre rapport issu de la Banque Mondiale et à l’initiative de l’ICRI, les températures anormalement élevées enregistrées en 2005 à la surface des mers sont la cause du blanchiment du corail (et de sa « disparition massive » dans la région des Caraïbes).

2008 a été désigné comme Année Internationale afin de renforcer la sensibilisation à propos de la valeur écologique, économique, sociale et culturelle, des récifs coralliens et de leurs écosystèmes associés. Il s’agit également de générer des actions urgentes à tous niveaux pour développer et mettre en œuvre des stratégies efficaces pour la préservation de ces écosystèmes.

Pour lutter contre le blanchiment du corail (c’est à dire maintenir le corail vivant ), Il « suffit » de contrôler le réchauffement en réduisant de manière drastique les émissions de gaz à effet de serre dans les vingt prochaines années et générer soigneusement les agressions directes que sont la pollution, la pêche et les développement côtiers dommageables.

Certains pays comme la France sont très concernés par la lutte contre le blanchiment des récifs ; la France s’est impliquée notamment dans la fondation de l’ICRI en 1994. L’espace maritime français compte plus de 50000 km² de coraux répartis sur trois océans, soit 10% des récifs mondiaux. Tandis que seuls 2% des récifs mondiaux sont protégés, la France entend bien préserver le patrimoine naturel mondial.

L’Initiative Française pour les Récifs Coralliens (IFRECOR) est en charge de la mise en place et de la coordination des activités relatives à l’année internationale des récifs coralliens.

PNG - 5.3 ko

2008 est l’année internationale des récifs coralliens, et, à cette occasion, toute l’équipe d’Objectif Sciences International a le plaisir de vous présenter les Expéditions RAHUI qui permettent aux participants de se sensibiliser aux écosystèmes océaniques de Polynésie française et ainsi pouvoir étudier de très près le blanchiment du corail.



,
date de publication : 1er janvier 2008,
date de dernière mise à jour : 23 octobre 2009


Soutenez l'association en partageant cette page autour de vous :

Voir également :